Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TUD PLUNERED

TUD PLUNERED

Imaginez la "vie" de cette gare ,construite, en 1862, pour les pèlerins du sanctuaire de Saint-Anne au village de Ker-Ana.Imaginez à l'époque la ferveur religieuse,les transports de l'époque ...Elle pourrait raconter la vie de PLUNERET.


Parc naturel régional. 378 hectares constructibles

Publié par PLUNERET et ses habitants sur 15 Octobre 2008, 13:46pm

La maîtrise de la densité urbaine est au cœur de la réflexion du projet de parc naturel régional sur le territoire du golfe. 378 hectares seront ouverts à l’urbanisation d’ici 2020.

La population a doublé en 40 ans sur le territoire du projet de parc naturel régional qui regroupe 38 communes. Et les espaces urbanisés ont été multipliés par huit. Les élus des communes et intercommunalités ont répondu hier à l’invitation du Syndicat intercommunal d’aménagement du golfe (SIAGM) qui porte le projet du parc naturel régional (PNR), pour échanger sur des axes d’amélioration. Le conseil national de la protection de la nature avait émis un avis défavorable au projet, en 2007, demandant des travaux complémentaires. « Depuis cet automne, nous avons eu plusieurs réunions de travail pour enrichir le projet », explique Joël Labbé, président du SIAGM.
80 % d’espaces naturels et agricoles
Et la maîtrise de la densité urbaine est au cœur de la réflexion du PNR sur le territoire du golfe.
 
La direction régionale de l’environnement a ainsi passé au crible le projet dans ce sens. « Une marge de progression est encore possible pour maximiser les chances d’obtenir le label », souligne Aude Pélichet. La rationalisation de l’étalement urbain vise ainsi à maintenir les espaces naturels et agricoles à plus de 80 % en 2050. Et ce sont 378 ha qui s’ouvrent à l’urbanisation pour le territoire, à l’horizon 2020. « Si l’on ne respecte pas cet objectif, on perdra le label dans douze ans », lance David Lappartient, vice-président du SIAGM. Josiane Boyce, maire du Hézo, s’interroge sur la densité urbaine qu’elle pourra s’accorder en réalisant son Plu (Plan local d’urbanisme). « On travaille avec les communes pour estimer leur potentiel de développement », répond Joël Labbé.
Le sort du parc fixé au 2 e trimestre 2009
Et une fois le parc régional établi, le SIAGM sera associé à la révision des plans d’urbanisme. Un observatoire du foncier devrait également être créé. A partir du cadastre de 23 communes et des enveloppes des Pos (Plan d’occupation des sols) et des Plu, la réalisation d’une cartographie sur le potentiel foncier mobilisable se poursuit d’ores et déjà. La charte du projet de PNR définit précisément les orientations en matière de sauvegarde de la biodiversité, de la gestion de l’eau, du patrimoine culturel et du développement durable. Le second avis, décisif, du ministère de l’écologie devrait être rendu au second trimestre 2009. D’ici là, le SIAGM consultera les communes qui n’ont pas encore adhéré au syndicat, soit quatre, ainsi que les communautés d’agglomération.

 Pratique Le 16 octobre, à 20 h 30, à Ploeren, comité syndical du SIAGM.

Kristell Menez- Le Télégramme

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents