Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TUD PLUNERED

TUD PLUNERED

Imaginez la "vie" de cette gare ,construite, en 1862, pour les pèlerins du sanctuaire de Saint-Anne au village de Ker-Ana.Imaginez à l'époque la ferveur religieuse,les transports de l'époque ...Elle pourrait raconter la vie de PLUNERET.


La gare Plouharnel-Carnac, outil indispensable de l'été

Publié par PLUNERET et ses habitants sur 11 Août 2011, 15:12pm

 

mardi 09 août 2011


Sonia Delais, agent d'accueil mairie, Madeleine Juberay, directrice de l'office de tourisme et Jean-Michel Janin, agent SNCF.

     La gare de Plouharnel-Carnac a rouvert depuis 2007, grâce à l'action de la SNCF, de l'intercommunalité, du Pays d'Auray et de l'office de tourisme. Cette réouverture a démontré l'intérêt pour les acteurs locaux de mettre à disposition des usagers un panel de produits et de services. Ceci permet de favoriser le développement d'un tourisme durable, en lien avec les déplacements doux.

Point information SNCF et vente de titre de transport TER, billetterie pour les îles et le Golfe, locations de vélos, tout peut s'envisager au départ de la gare ! À noter la gratuité jusqu'à 4 ans et la possibilité de hisser son vélo dans les wagons.


En 2010, 150 000 voyageurs ont emprunté la ligne Auray-Quiberon, un chiffre qui justifie la démarche proactive de la mairie et de l'office de tourisme en faveur du Tire-Bouchon. « À défaut d'un portage intercommunal, 59 heures hebdomadaires, dont 20 h prises en charge par la commune, permettent d'assurer une ouverture 7 jours sur 7 et une amplitude maximale. Ce montage partenarial fragile assure, au-delà de Plouharnel, une continuité de service public qui profite plus largement aux communes voisines. »


« Le Tire-bouchon, le train des vacances », c'est ainsi que le définit Jean-Michel Janin, agent commercial et de circulation SNCF. Dépaysement, rupture avec le train-train quotidien, plus-value d'expertise professionnelle, les demandes affluent chaque année pour assurer le fonctionnement de la ligne.


Au service du développement touristique

« Cette ligne est un argument en termes de développement pour la Baie et ses îles », selon Madeleine Juberay, directrice de l'office de tourisme. « On prend le train à la journée, souvent en famille en direction de Quiberon, mais aussi pour faire le lien avec les îles. La correspondance TGV et bateaux est un élément moteur, qui fait du Tire-bouchon une colonne vertébrale ferroviaire entre terre et mer. »

Seul bémol de la saison, la correspondance en matinée et à midi avec la ligne Bus n° 1 qui se fait non plus à partir de la gare, mais de l'arrêt des Sables-blancs. La desserte des plages est devenue une priorité au détriment des voyageurs non informés, qui ne peuvent rallier le centre-ville à temps. Pass journée, billets enfants au tarif Ribambël, rallongement de la durée d'exploitation, les usagers font écho des améliorations à apporter au Tire-bouchon.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents