Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TUD PLUNERED

TUD PLUNERED

Imaginez la "vie" de cette gare ,construite, en 1862, pour les pèlerins du sanctuaire de Saint-Anne au village de Ker-Ana.Imaginez à l'époque la ferveur religieuse,les transports de l'époque ...Elle pourrait raconter la vie de PLUNERET.


Venez au Bono !

Publié par PLUNERET et ses habitants sur 21 Mars 2012, 09:52am

Catégories : #PATRIMOINE - HISTOIRE

Priz Sten Kidna

    Priz lennegel Sten Kidna 2012  / Le prix littéraire Sten Kidna 2012


  Priz lennegel Sten Kidna-Le long cours du Bono  : kroget eo an traoù !


Ar priz lennegel e brezhoneg Sten Kidna-Le long cours du Bono, savet e 2009 get kumun Ar Bono, a vo roet ar bloaz mañ d'ar sadorn 24 a viz Meurzh, er Bono. Pevar romant embannet e 2010 ha 2011 a zo bet lakaet war ar renk get ar juri (dek den a vro an Alré, tolpet get ar gevredigezh Kerlenn Sten Kidna).


 Prix littéraire Sten Kidna-Le long cours du Bono  : c'est parti !

Le prix littéraire Sten Kidna-Le long cours du Bono-Sten Kidna, créé en 2009 par la commune du Bono, sera remis cette année le samedi 24 mars, au Bono.  Quatre romans en langue bretonne édités en 2010 et 2011 ont été choisis par le jury populaire (dix personnes du pays d'Auray réunies par l'association Kerlenn Sten Kidna). 

 

Al levrioù àr renk ar blez-mañ / Les ouvrages en lice cette année :

  • Andon ar gasoni, Mich Beyer (An Alarc'h, 2011)
  • Kergelenn alouber an dremmwel, Herve Gouedard (Al liamm, 2010)
  • Nan heb e dad, Mikael Madeg (Emgleo Breiz, 2011)
  • Torr e benn, Yann  Bijer (Al liamm, 2011).

 Disklêriet e vo da 2e30 d'enderv er Bono, sal Jean Le Mené (kreiz ar vourc'h) d'ar sadorn 24 a viz Meurzh  / Remise du prix, 14h30, au Bono, salle Jean Le Mené (centre-bourg), le samedi 24 mars.

Evit gouiet hiroc'h / Pour tout renseignement : Kerlenn Sten Kidna, 6 straed Rollo, 56400 An Alre / 02 97 29 16 58 /  STENKIDNA2@wanadoo.fr
   


Jean Jacques MONNIER
dédicacera son livre
le samedi 24 mars
à 15 h
au Bono

 

 

Avant de le rencontrer, voici un aperçu :


L'histoire de Bretagne s'écoute sur lecteur CD (Ouest-France - 12/03/2012)

 

L'histoire de Bretagne s'écoute sur lecteur CD

(Ouest-France - 12/03/2012)
Jossic
Les auteurs, Jean-Jacques Monnier et Olivier Caillebot,
lors de la présentation officielle au château des ducs de Bretagne, à Nantes.

Ils sont accueillis par Jean-Louis Jossic (au centre), adjoint à la culture, et chanteur des Tri Yann.© Marc Ollivier

C'est une première.

L'historien Jean-Jacques Monnier raconte l'histoire de Bretagne
en 4 CD, cinq heures d'écoute ponctuées de passages musicaux.
Avec un livre pour aller plus loin.

Entretien avec Jean-Jacques Monnier, enseignant et historien.

À qui s'adresse cette histoire audio de Bretagne ?

Avec Olivier Caillebot, homme de radio et musicien, nous avons voulu descendre l'Histoire de son piédestal, la rendre accessible et attrayante. C'est donc une Histoire pour tous, y compris ceux qui ne sont pas bretons et ceux qui ne lisent pas les livres d'Histoire. Nourrie du travail réalisé depuis près de 40 ans par les historiens de Skol Vreizh, elle donne les clefs pour comprendre.

Comment avez-vous sélectionné les événements évoqués ?

En cinq heures de récit, il fallait aller à l'essentiel, pointer les grands changements, avoir une vision d'ensemble sur un temps long en s'attachant à la vie ordinaire des gens. Le petit livre qui accompagne les CD apporte les précisions, les compléments, des documents rares. Je parle d'une Bretagne ouverte sur le monde, qui a toujours attiré et intégré des gens venus de l'extérieur.

À l'origine, il y a une émission de radio à succès, dans le Trégor. Vous avez simplement repris les enregistrements ?

Non, les 150 émissions, c'était l'entraînement (sourire). Pour le livre audio, nous avons tout recommencé sous forme d'interviews. Afin de conserver la spontanéité, j'ignorais les questions d'Olivier Caillebot. Cela donne 80 séquences de moins de cinq minutes, avec des pauses musicales et des illustrations sonores. Ainsi le motet de la mort d'Anne de Bretagne, ou encore une archive sonore de la BBC. Une trentaine de musiciens, avec des musiques de toutes les époques et une dizaine de comédiens ont participé.

Comment ça marche côté diffusion ?

Dans le Trégor, 500 exemplaires se sont vendus en deux semaines. La ville de Nantes a été la première à acheter 60 exemplaires pour ses bibliothèques. Pour l'éditeur Skol Vreizh, qui a investi 45 000 €, l'enjeu est important. La région Bretagne a versé une subvention significative. Elle permet de vendre 20 € le livre et les quatre CD. Le prix ne doit pas être un obstacle.

Choisir Nantes pour présenter l'ouvrage, c'est un acte symbolique ?

C'est le lieu le plus chargé d'histoire bretonne. Dans l'ouvrage, nous évoquons ainsi Alain Barbetorte qui bat les Vikings et reconstruit Nantes, le duc François II, Anne de Bretagne, l'exécution de Pontcallec place du Bouffay avec les canons du roi tournés vers la ville, la langue bretonne à Guérande, le commerce triangulaire, l'industrie sucrière et les conserveries, le groupe Tri Yann... C'est bien à Nantes qu'il fallait présenter cette Histoire de Bretagne.

 

Recueilli par Marc LE DUC - Ouest France (12/03/2012)

 

 



 

null


Michel DEMION,


Notre Ecrivain Voyageur quant à lui


fera une conférence

 


 

sur les «Civilisations du monde à 17 h,


la ligne de partage entre civilisation et barbarie»


 





Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents